Enéo: Quelle Europe par les aînés ?

eneoEnéo is a Belgian organisation representing and working with 40.000 members. They have released a publication on Europe for older people, available here (in French).

Enéo se veut mouvement social d’aînés, d’action citoyenne et collective, guidé par la solidarité et la justice sociale, d’inspiration mutualiste et chrétienne. Ils ont récemment publié cette brochure sur l’Europe et les aînés.

Europe où vas-tu ?

Le 25 mai prochain, les Belges seront aux urnes. Elections régionales, fédérales et européennes… Les trois, le même jour. Tout donne à craindre que, compte tenu des enjeux nationaux — la configuration de la Belgique de demain en dépend pour une large part… —, le scrutin européen passera à l’arrière-plan des préoccupations politiques et sociales du moment.
Il faut prendre acte de ce probable désintérêt de nos compatriotes. En ajoutant aussitôt ceci. Quoi qu’en pensent les électeurs, l’Europe reste un thème d’actualité. Pour trois raisons, au moins.

1. — Nous sommes à la croisée des chemins européens.

Depuis quelques années, l’Union européenne a de plus en plus placé ses actions ou ses interventions sous le signe de l’ « intergouvernemental ». La chancelière allemande et le président français s’accommodent volontiers de cette situation.

Il serait temps de rendre la parole aux Parlements — le Parlement européen, sans doute, mais aussi les Parlements nationaux et, pourquoi pas, régionaux —. Il y a là une exigence démocratique. Les élections qui se dérouleront dans les Etats-membres peuvent être l’occasion de rappeler cette réalité élémentaire.

2. — Nous sommes à l’époque des choix européens

Ces choix se répercutent, de façon directe, dans chacun de nos microcosmes nationaux. L’Europe institutionnelle profite de la crise. Elle a beau jeu de nous imposer sa volonté. Elle ne nous laisse vraiment pas le choix. Elle dicte de plus en plus nos options en matière financière, économique et sociale. Elle nous fixe ses calendriers. Elle nous dit : « Faites des réformes structurelles, par exemple, dans le régime des pensions, ou vous encourrez nos foudres et nos sanctions ».

3. — Nous, les Belges, sommes à un carrefour.

Ou bien l’Europe nous offrira des occasions de regarder plus loin et plus large que notre nombril. Elle nous invitera à collaborer, ensemble et avec d’autres, sur la scène internationale. Et nous saisirons cette chance. Je n’ai pas peur des mots. Cette démarche sauvera la Belgique.

Ou bien l’Europe s’avérera incapable de nous proposer ces coopérations et elle nous renverra à nos querelles domestiques. Ce manque d’ambition ne servira pas la cause de la Belgique et celle des Belges qui persistent à croire en son avenir, sous une forme ou sous une autre.

Les élections européennes, une occasion manquée ? J’ose espérer que non.
Il faut vivre d’espoir. Il faut souhaiter que quelques étincelles, tombées du drapeau bleu de l’Europe, illumineront la campagne triangulaire qui mènera aux élections du 25 mai.

Francis DELPEREE
Président fédéral d’Énéo

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s