Belgique: Eneo lance la campagne “Je pense donc je vote”

Enéo, Belgian organisation representing and working with 40.000 members, is organising different initiatives around the upcoming elections. They will be present on the 19th of May in the main Belgian train stations to raise awareness about the importance to cast an informed vote on the 25th of May.

Retrouvez Enéo, le mouvement social des aînés, dans les principales gares belges le 19 mai pour parler des élections du 25 mai et rappeler l’importance d’aller voter!

Pour soutenir les aînés, nous voterons pour le candidat qui:

Revalorisera durablement les pensions légales
Parce que l’allongement de la durée de vie nécessite des mesures autres que le financement par le travail pour assurer durablement le paiement de nos pensions.

Organisera une assurance dépendance en fédération Wallonie Bruxelles
Parce que les personnes lourdement dépendantes de notre région ont droit à une assurance qui allège les dépenses de leurs petits enfants et des aidants proches.

Développera une réelle politique de compression des prix des médicaments
Parce que des médicaments moins chers profitent à tout le monde : à vous, mais aussi à l’INAMI et donc, à vos cotisations sociales.

Garantira une mobilité à tarif abordable pour tous
Parce que la démocratisation des transports en commun passent par des tarifs étudiés selon les revenus de chacun.

Soutiendra le sport adapté aux aînés
Parce que le sport des aînés prévient la maladie, lutte contre l’isolement et procure un mieux-vivre et des coûts sociétaux moins élevés.

Le dimanche 25 mai 2014, votez éclairés !

Plus d’informations ici.

Belgique: La Mutualité Chrétienne publie un Mémorandum pour les élections européennes

Logo Mutualité chrétienneL’Europe n’est pas un lointain concept. Cela se passe ici et maintenant. Et son impact ne cesse de croître. Si l’Europe n’a pas la compétence de l’organisation et du financement de notre système d’assurance maladie obligatoire, ses institutions jouent toutefois un rôle important dans le domaine de la politique de santé.

À de nombreux égards, l’Europe peut offrir une valeur ajoutée à la santé et aux soins de santé. Cependant, si elle se fonde sur une application unilatérale et peu nuancée de la libre circulation des services et des biens et du droit de la concurrence, elle peut aussi constituer une menace pour le modèle social des soins de santé. Les choix qui ont été faits et ceux qui le seront revêtent donc une grande importance.

La Mutualité Chrétienne plaide pour :
– Le maintien d’une Europe sociale
– Une sécurité juridique accrue pour les services d’intérêt général
– Un accès juste et favorable aux patients en matière de soins transfrontaliers
– Une politique des médicaments et des dispositifs médicaux dans l’intérêt du patient
– Une politique du handicap à l’échelle européenne
– La lutte contre les inégalités en matière de santé et de soins de santé
– Le soutien à l’engagement volontaire et associatif
– Un rôle important pour l’Europe sur le plan des soins de santé préventifs

La MC veut opter pour une Europe plus sociale et proche des citoyens.

Le Mémorandum de la Mutualité Chrétienne est disponible en Français et en Néerlandais.

AGE soutient particulièrement les appels de la MC à soutenir les valeurs d’universalité, d’accessibilité, d’équité et de solidarité, de qualité et de stabilité en matière de soins de santé. De plus, la MC plaide pour l’adoption d’un Acte Européen sur l’Accessibilité et de la Directive sur l’e-Accessibilité, mentionnant notamment l’approche de la « Conception pour tous », ce qui est également en ligne avec les priorités d’AGE. Enfin, AGE soutient la volonté de la MC de soutenir le volontariat intra-européen de toute personne peu importe son âge, sa situation professionnelle ou ses capacités physiques.

Saskia Bricmont: un projet écologiste européen pour les ainés

Saskia BricmontJe soutiens le Manifeste d’AGE. Parmi bien d’autres, je peux notamment épingler la proposition d’étendre le partage du temps de travail entre les générations (plan tandem), afin de privilégier l’allégement de la fin de carrière des travailleurs qui le souhaitent, le travail des jeunes et le partage des savoirs et des compétences entre les générations.

Le projet écologiste européen propose des mesures concrètes pour les ainés. De manière non exhaustive, Ecolo plaide pour :

1/ Une véritable politique sociale au niveau européen. Les mesures d’austérité pèsent sur nos systèmes sociaux et inévitablement sur la politique des ainés. La gouvernance économique européenne doit être réformée en vue de mettre la convergence et l’assainissement budgétaire au service des objectifs sociaux et environnementaux dans le court, moyen et long terme et de sortir ainsi des politiques dont le seul horizon est l’équilibre budgétaire.

2/ Un revenu minimum européen, fixé à 60% du revenu médian.

3/ Garantir l’accessibilité, entre autres aux TIC, afin de garantir l’inclusion et la participation des ainés à la vie sociale, culturelle, politique… et mettre en place les conditions d’une véritable société intergénérationnelle (secteur de la petite enfance, emploi (partage du temps de travail entre générations, …).

4/ Renforcer la coordination des Etats membres dans le domaine des services de santé et des soins, assurer un cadre à ces professions, notamment dans le cadre du maintien à domicile.

Saskia Bricmont se présente aux élections européennes en Belgique pour le parti ECOLO.